750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Pensepasbête
  • : A force de garder des recettes et des idées à droite et à gauche, il y en a partout ! Je vais essayer de les réunir ici. Mais il n'y a pas que des recettes, il y a des activités avec les enfants, des idées à garder, des choses à ne pas oublier, bref, c'est un pense pas bête !
  • Contact

Recherche

Related Posts with Thumbnails

Humeur du jour

Accepte ce qui est, laisse aller ce qui était et aie confiance en ce qui sera.

14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 16:35
Je reprends le texte que vous pourrez trouver ici.

La SNCF a mis en place le service Accès PLUS pour les personnes à mobilité réduite. Ce service a pour but d'aider les personnes handicapées ou toute personne ayant des difficultés à se déplacer au sein de la gare.

Mais voilà, ce service existe uniquement dans les grandes gares. Ainsi, les petites gares en sont dépourvues et les personnes handicapées des petites villes sont privées de cette aide. De plus, la SNCF ferme les gares des villages ou très petites villes.

La pétition a pour but  que la SNCF généralise ce service à toutes les gares de France (petites ou grandes) afin que les personnes handicapées ne se sentent pas plus isolées qu'elles ne le sont déjà.

Si chacun d'entre vous signe la pétition, nous ferons peut-être changer la mentalité de la SNCF qui privilégie le bénéfice plutôt que l'être humain.

Une fois que vous avez voté sur le site, vous recevrez un e-mail de validation de ce vote dans votre messagerie. Pensez à valider.
N'hésitez pas à transmettre cette pétition à vos amis, contacts MSN, députés.

Merci de votre aide

Cliquer pour arriver sur la pétition
Partager cet article
Repost0
23 janvier 2010 6 23 /01 /janvier /2010 06:28
Ce n'est pas une tâche facile.


Les signes de l'autisme pur sont assez  faciles à reconnaître mais les Troubles Envahissants du Développement sont trompeurs. L'enfant passe facilement pour mal élévé et les parents pour être laxistes.


Même si chaque enfant est différent, que l'on ne peut pas parler de l'autisme mais des autismes, quelques signes peuvent toutefois alerter.

* L'enfant a du mal à regarder son interlocuteur dans les yeux.

* Il est réfractaire aux changements, a du mal à se situer dans le temps et dans l'espace.

* Il supporte difficilement le contact physique, est très sensible à certains goûts, à certaines odeurs, à certaines matières.

* Il peut entrer dans de grandes colères et sembler alors perméable à tout raisonnement.

* Il a besoin de rituels et peut se rassurer en se balançant, en faisant tourner ses mains, en répétant certains mots ou certaines phrases.

* Il a des intérêts restreints.

* Il prend les expressions au pied de la lettre.


Ce ne sont que quelques exemples de ce qui peut alerter les parents.


Je ne sais pas ce que valent ces tests que j'ai trouvés sur le Net puisque je n'ai pu les tester que sur moi-même. Le mieux est d'obtenir un rendez-vous dans un CRA (Centre de Ressources de l'Autisme). Il en existe un par région, ce qui fait que les délais d'attente sont souvent très longs.
On peut en faire la demande sans passer par un médecin mais il faudra ensuite fournir une ordonnance pour effectuer les bilans.


Je ne sais pas comment fonctionnent tous les centres. Pour nous, tout a commencé par un entretien avec le médecin responsable du service, entretien d'une heure et demie à l'issue duquel il a jugé intéressant de faire un bilan complet en vue d'un éventuel diagnostique.


Voilà les tests que mon fils et moi avons passés sur trois demies journées, espacées d'une semaine ou de quinze jours à chaque fois. Nous étions chacun de notre côté.

Un bilan orthophonique
Il a eu lieu en deux fois. Une première fois pour faire un bilan général et la deuxième fois pour cibler plus précisément ce qu'il y avait réellement derrière les mots utilisés, servaient-ils à communiquer, à exprimer des sentiments ou étaient-ils utilitaires?

Un bilan psychomoteur
Il s'est déroulé également sur deux séances et a fait le point sur la coordination, la motricité globale et la motricité fine.

Un bilan avec la psychologue
Sur deux séances également pour passer le PEP-R

Le Psycho Educational Profile  permet de faire le point sur les compétences de l'enfant et de déterminer l'orientation du suivi afin de palier aux difficultés observées.

ADOS
L'Autism Diagnosis Observation Schedule  est un document précis que l'intervenant remplit en entretien avec l'enfant. Pour que l'entretien soit vivant et naturel pour l'enfant, il y a quelques supports, une grande interaction avec l'intervenant. Le tout est filmé pour être ré-étudié ensuite.

L'échelle de Vineland
Cette échelle (Vineland Adaptative Behavior Scale) est un questionnaire pour les parents sur les compétences de l'enfant dans la vie courante (se laver, manger, lire, etc.)

ADI
L'Autism Diagnostic Interview est en fait un entretien entre le médecin et la personne qui s'occupe le plus souvent de l'enfant. Les questions ciblent essentiellement les signes autistiques depuis la naissance de l'enfant jusqu'à la date du bilan.
Pour chaque question, le médecin assigne une cotation en fonction du degré d'autisme. C'est le total de ces cotations qui donnera une indication. Pour moi, l'entretien a duré 3 heures.

J'ai également eu un entretien avec l'assistante sociale  ainsi qu'un bilan partiel avec l'orthophoniste, la psychologue et le psychomotricien.


Chaque intervenant rédige ses conclusions par écrit. Ils se réunissent ensuite tous ensemble pour mettre en commun leurs observations et en faire la synthèse.


Suite à cette synthèse, le médecin m'a demandé de remplir un questionnaire supplémentaire, celui de l'échelle australienne du syndrome d'Asperger.


Le médecin, fort de tous ces documents, établit un diagnostique et restitue tout cela aux parents lors d'un entretien d'une heure et demie.


Partager cet article
Repost0
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 07:06

L’APIPA ASPERGER TED, association de Parents de personnes atteintes du Syndrome Asperger, d’Autisme de Haut Niveau, de Troubles Envahissants du Développement recherche de nouveaux financements.

 

 

logo-apipa-def--2009.jpg


 


Donateurs anonymes ou désirant faire apparaître leur logo sur le site www.asperger-integration.com, vous pouvez m’envoyer un message, je vous ferai parvenir le document complet.

Partager cet article
Repost0
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 06:09
Ceci est évidemment une liste non exhaustive sur le sujet. Je n'ai pas tout  lu encore, j'en ai emprunté quelques uns et voici ceux que je veux consulter à un moment ou à un autre.









comment te sens tu


















Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 14:00
L'enfant TED ne sait  pas comment entrer en relation et communiquer avec un autre

* Il semble isolé, inattentif, ou ne pas se soucier des autres.

* Il ne vous regarde pas dans les yeux.

* Il a du mal à partager des activités sociales.

* Il comprend mal vos souhaits, vos questions, a du mal à suivre une conversation.

* Il utilise souvent le langage de manière inadéquate, peut parler tout seul, répéter en écho ce qu'il a entendu, rire sans raison.



L'enfant TED ne sait pas comprendre une convention sociale, ni interpréter la présence de l'autre

* Il a du mal à interpréter les mimiques, les expressions du visage, la gestuelle, le ton de la voix.

* Il se comporte souvent de manière inappropriée et peut donner l'impression de n'avoir aucun tact.

* Il trouve difficile d'imaginer le point de vue d'une autre personne.

* Il ne peut pas prévoir les conséquences de ses actions.

* Il ne comprend pas la stratégie, le mensonge, le double langage et sa franchise directe peut être dérangeante !



Le cerveau d'un enfant TED ne sait pas traiter correctement les informations sensorielles

* Il supporte souvent difficilement le contact physique.

* Il peut par ailleurs être très maladroit avec son corps.

* Il est vite agressé par des stimuli visuels ou sonores trop intenses ou trop nombreux : trop de bruit, trop de mouvement peuvent provoquer rapidement l'anxiété.

* Il peut avoir un rapport aux couleurs, aux textures, à la nourriture, problématique.

* Il décode mal les modifications de la voix, et les intonations, ce qui le perturbe.



Le cerveau de l'enfant TED ne sait pas s'adapter aux changements

* Il manifeste de l'anxiété parfois massive devant les changements dans la routine et les rituels, les événements inattendus, le non-respect des règles.

* Il ne sait pas gérer une transition spatiale ou temporelle.

* Il a souvent des intérêts particuliers et répétitifs qui peuvent tourner à l'obsession.



Ce qu'il faut éviter de faire avec un enfant TED

* Parler trop vite ou trop fort, élever la voix.

* Interpréter comme de l'absence d'éducation ou de la sournoiserie ses bizarreries

* Donner plusieurs informations en même temps.

* Oublier de structurer l'environnement spatio-temporel

*  Se fâcher si la consigne ou la question n'ont pas été comprises : elles ont été mal formulées !

* User de violence verbale, physique, psychique ou médicamenteuse : les manifestations d'anxiété parfois spectaculaires se préviennent et peuvent souvent être rapidement canalisées. voici ce que vous pouvez faire, l'objectif constant étant de structurer pour rassurer.


Voilà ce qui peut aider un enfant TED

* Avant toute action, présentez-vous, expliquez d'abord ce que vous allez faire et assurez-vous que la personne avec autisme a compris ; prenez le temps d' attendre sa réaction et de la comprendre avant de continuer

* Parlez simplement et calmement, avec des phrases courtes. Décomposez au besoin ce que vous avez à dire ou à faire faire en consignes plus courtes ou tâches plus limitées.

* Utilisez le plus possible des supports visuels (photos, vidéos, pictogrammes) pour accompagner la parole : la personne autiste ne fabrique pas ou peu d'images mentales. La moitié des personnes avec autisme sont non verbales mais on peut communiquer autrement que par la parole.

* Structurez son rapport au temps à l'espace pour l'apaiser, laissez-la prendre le temps d'apprivoiser son environnement. Il est indispensable de donner à la personne autiste un planning des activités prévues, de prévoir toutes les transitions d'un lieu à l'autre, d'une activité à l'autre.

* Tout accueil (école, loisirs, vacances , travail) doit être préparé, pensé et accompagné.

* Posez des questions précises et concrètes, sans ambiguïté.

* Evoquez des situations, des consignes qui ont pu être repérées : le point de repère d'une personne autiste est sa mémoire.

* Evitez l'ironie, les métaphores, le langage figuré qu'elle va comprendre de manière littérale, par exemple l'expression " donner sa langue au chat " va perturber car pourquoi donner sa langue à un chat ?

* Ayez le réflexe de repérer rapidement l'anxiété naissante : une parole rassurante, un lieu calme et à l'écart des stimuli sonores ou visuels suffit souvent à apaiser.

Source : Plaquette d'autisme France
Partager cet article
Repost0